Pour le 6 janvier, Urban Federer, l’abbé d’Ensiedeln (Suisse), écrit au sujet de « la peur d’être perdant » de Hérode et Saül, qui a inspiré « une jalousie, laquelle les a poussés a la haine meurtrière ». C’est un message pour l’Épiphanie pour tous l...

Pour le 6 janvier, Urban Federer, l’abbé d’Ensiedeln (Suisse), écrit au sujet de « la peur d’être perdant » de Hérode et Saül, qui a inspiré « une jalousie, laquelle les a poussés a la haine meurtrière ». C’est un message pour l’Épiphanie pour tous les temps et tous les lieux, mais ça fait bizarre de le lire en particulier aux États-Unis ce 6 janvier 2021.