- kudos:

En anglais, un assassin, c’est un tueur à gages, un agent secret, ou parfois quelqu’un qui a tué une personne bien connue. Je sais que ça signifie qqch de plus général en français, mais quand la RTS parle des « assassins mineurs », je suis quand-même un peu choqué avant de me corriger.

how to translate 'restoration' and different views on religion

- kudos:

There are a couple of other things that I’d wanted to write about today, but a memory suddenly popped into my head just now, and I wanted to get it written down while it was still fresh. About a year into the COVID-19 pandemic, I was working with a Mormon studies organization to collect stories from members of The Church of Jesus Christ of Latter-day Saints, Community of Christ, and other denominations descended from Joseph Smith Jr.

- kudos:

Je ne suis plus étudiant en français ni prof de FLE, mais ça continue à me plaire quand je fais de petites améliorations de ma connaissance de la langue de Moliére. J’aurais aimé me rendre compte de certaines choses quand elles m’auraient aidé professionellement, mais bof.

Stack Exchange and digital labor

- kudos:

Today, Stack Overflow announced that it was entering into a partnership with OpenAI to provide data from the former to the latter for the purposes of training ChatGPT, etc. I’ve used Stack Overflow a fair amount over the years, and there have also been times where I tried to get into some of the other Stack Exchange sites, contributing both questions and answers. I haven’t really been active on any of these sites in recent times, but I still decided to take a couple of minutes this afternoon and follow the advice of one outraged Mastodon post: delete my contributions and shut down my accounts.

un helvétisme que je ne savais pas connaître

- kudos:

Mon beau-frère s’intéresse beaucoup aux langues. Moi aussi, d’une manière générale, mais lui, il se fonce dans une langue quelconque quand l’envie lui prend. C’est donc comme ça qu’il sait lire un peu en français, en espagnol, en turc, en néerlandais, et ainsi de suite. Si je n’ai pas la largeur de ses compétences linguistiques, j’ai quand-même une meilleure connaissance du français que lui, et il lui arrive donc de me poser des questions sur le français.

- kudos:

Hier soir, j’ai rêvé d’une France post-apocalyptique où les Parisiens ne reconnaissaient plus les noms des villes « en province ». Juste avant de me réveiller, je partais à pied explorer un pays oublié et enneigé.

- kudos:

English speakers who insist on pronouncing “coup de grâce” without the final /s/ sound are actually saying “coup de gras,” which evokes pelting someone with a lump of fat.

on Scrabble, French, and what it means to learn

- kudos:

In the summer of 2015, New Zealander Nigel Richards won the French-language world Scrabble championships despite not speaking a word of French. I heard this story on a Radio Télévision Suisse news show repackaged as a podcast (probably Le 12h30, but I can’t remember exactly) and wrote myself a note that if I ever got a chance to teach a class on games and learning, I would use this story in it.

- kudos:

Normalement, je me débrouille assez bien en français, mais quand il s’agit d’une conversation au téléphone, j’ai vraiment du mal !

🔗 linkblog: my thoughts on 'How Africans Are Changing French — One Joke, Rap and Book at a Time - The New York Times'

- kudos:

Joli article ! I mostly learned Parisian French from my school classes, and I’ve always been interested in the alternatives out there, though I’ll admit I’ve never fully appreciated African French. Time for that to change. link to gift article link to “How Africans Are Changing French — One Joke, Rap and Book at a Time - The New York Times”

- kudos:

Cher.ère.s francophones, je n’ai rien contre vos emprunts de nos mots anglais (nous-mêmes, on a souvent emprunté des mots français). Pourtant, je ne comprendrai jamais pourquoi vous avez transformé notre “walkie talkie” en « talkie-walkie ».

frustration with institutional research analytics

- kudos:

Over the summer, I blogged about some concern that I had about a new research portal that my employer had just rolled out. Based on the gentle nudges to update our profiles we’ve been receiving since the platform’s launch, I’m guessing that faculty have not been as keen on the platform as the university is. One of those nudges came this week, and in the spirit of good faith cooperation, I spent some time going through the platform and updating my profile.

🔗 linkblog: my thoughts on 'Louisville francophones connect and explore with French-language podcast'

- kudos:

How have I missed this??? A French-language podcast here in Kentucky sounds right up my alley. Bonus, the latest episode is an homage to Karl Tremblay. link to “Louisville francophones connect and explore with French-language podcast”

- kudos:

Comme mon épouse se débrouille en français, on s’en sert pour parler des cadeaux devant notre fille exclusivement anglophone. Mais comme « Pokémon » serait quand-même reconnaissable, mon épouse a dû trouver une circonlocution : « le jeu vidéo de… pochette…. monstre ? »

- kudos:

Spouse and I have been using French to talk about Christmas presents in front of kiddo. Tonight, I got to hear spouse refer to “monsters of the pocket” so that kiddo wouldn’t recognize “Pokémon” in the middle of an otherwise incomprehensible-to-her sentence.

- kudos:

Je suis un Américain qui travaille pour une université américaine, mais je viens de recevoir un courriel (à mon compte professionnel) prétendant venir de l’EDF et annonçant que j’ai une facture à payer. Même si c’est évidemment du spam, je suis flatté qu’on essaie de m’arnaquer en français.

Two-Face, DezNat, and Lavina Fielding Anderson—mission compatriots

- kudos:

When I took a job at the University of Kentucky, a former professor (and boss) of mine at BYU told me to look up a specific French professor on campus, whom she’d also taught (and supervised) some time earlier. I ran into him several months later at a stake conference (this was, obviously, when I was still attending Latter-day Saint meetings), and we bonded over what it was like to work under our boss.

- kudos:

Un jour pendant mon séjour en France, un ami (aussi américain) m’envoie acheter des flocons d’avoine. Mais lui, il ne se souvient pas de la phrase complète, et moi, j’entends mal ce qu’il dit. C’est donc comme ça que j’arrive chez Casino demander tout bêtement « des flacons de quelque chose »

- kudos:

La webradio joue un rôle important dans mes efforts de garder un lien avec le monde francophone depuis le Kentucky. Je suis donc content d’avoir appris ce matin comment trouver un flux caché d’une webradio—comme ça, je peux l’ajouter à une appli au lieu de visiter le site web.

🔗 linkblog: mes pensées sur 'Stockholm fait campagne contre la confusion entre la Suisse et la Suède - rts.ch - Suisse'

- kudos:

Trop marrant. Je me souviens du moment après mon séjour en Suisse où une Américaine m’a demandé si j’y avais appris le suédois. Quelques mois plus tôt, aprés m’avoir vu bavarder avec un Sénégalais, une autre Américaine a répondu avec « tiens, je savais pas que tu parlais l’africain ! ». Oh là là, les Américains. lien pour “Stockholm fait campagne contre la confusion entre la Suisse et la Suède - rts.

- kudos:

Je crois comprendre assez bien le français, mais pendant une demi-seconde ce matin, j’ai oublié que “carrefour” peut signifier autre chose qu’un supermarché.

🔗 linkblog: my thoughts on 'Littérature québécoise, anatomie d’un succès programmé - rts.ch - Livres'

- kudos:

J’ai un grand amour pour la littérature franco-canadienne depuis avoir suivi un cours à ce sujet à l’université. link to “Littérature québécoise, anatomie d’un succès programmé - rts.ch - Livres”

- kudos:

I’ve said it before, and I’ll say it again: Nothing reminds me as much of teaching French as does teaching programming. It takes a lot of the same metacognition to learn both, and it’s really hard to teach that metacognition.

- kudos:

Une fois en enseignant le FLE, une étudiante a écrit la phrase « Je me suis blessée, mais j’étais d’accord ». Elle savait que « d’accord » voulait dire « okay », et en anglais « okay » peut signifier aussi « pas mal » ou « assez bien », et elle a donc fait un lien de trop.

- kudos:

Je regrette ne pas avoir réussi (pour le moment) à enseigner le français à ma fille, mais ça reste utile pour parler en secret avec mon épouse.

- kudos:

Does anyone have experience arranging for language lessons for kids? I’ve come to the conclusion that I’m reasonably competent as a French teacher and as a dad, but not the combination of the two.

- kudos:

J’aime bien la ville où j’habite, mais c’est fort dommage qu’il n’y ait pas d’Alliance Française ici.

a favorite Community of Christ hymn

- kudos:

As I’ve written before, one of my favorite things about the Day One journaling app is the “On this Day” feature that lets me remember moments from my past—often moments I might have forgotten if I hadn’t journaled about them. This morning, Day One reminded me of a hymn service my local Community of Christ congregation held a couple of years ago. I had been invited to share a memory of a favorite hymn.

- kudos:

Parfois, quand un.e Dijonnais.e s’en fiche, on peut entendre un bof bourguignon.

some more on Abraham

- kudos:

Almost immediately after finishing yesterday’s post, an idea occurred to me that I wanted to chase a little further. I’ve mentioned before my admiration for Thomas Römer, a Germano-Swiss Bible scholar who teaches at the Collège de France and whose lectures are freely available in podcast form. I’ve listened to a lot of those lectures, and I remembered that Römer had made some comments about the rhetorical purposes of the Abraham story that seemed relevant to my wrestling with the story of the Binding of Isaac.

langue, ponctuation, et logiciel

- kudos:

Il y a quelques années, dans les premiers mois de la pandémie du COVID-19, j’ai décidé de mettre mes ordinateurs (y compris mon smartphone) en français pour m’entrainer un peu. C’était une belle expérience, mais il y a quelques mois, pour une raison dont je ne me souviens plus, j’ai décidé de tout remettre en anglais. L’anglais, c’est ma langue maternelle, mais entre quelques années d’expérience de tout faire en français et ma passion pour cette langue, je trouve qu’il est parfois difficile de m’habituer à ce changement.

- kudos:

Je n’ai plus souvent l’occasion de me servir du français, et sans pouvoir m’entraîner je crains oublier ce que je savais avant. Ce matin, j’ai eu de l’espoir en lisant une phrase en français que j’avais écrit au lycée ; c’est évident que je sais toujours m’exprimer mieux qu’il y a vingt ans.

petit souvenir phonétique du M1 lausannois

- kudos:

Ce matin, en écoutant une épisode du podcast « Gare à vous » de la Radio Télévision Suisse, un petit souvenir tout bête m’est venu à l’esprit, et j’ai eu l’envie d’en écrire ici. Il s’agit d’un petit moment vécu alors que j’habitais à Renens, tout près de Lausanne, dans le canton suisse du Vaud. J’ai adoré les quelques mois que j’ai passé à Renens, tout près de Lausanne. Il y a plusieurs raisons derrière cet amour, mais j’avoue que c’est surtout un endroit très intéressant du point de vue d’un américain qui pleure la faiblesse des transports publics là d’où il vient.

poursuivre un master en français ?

- kudos:

Tous les matins, l’Université du Kentucky envoie un courriel à tous ses employés avec des annonces et informations diverses. Ce matin, la fin du courriel affirme qu’il est aujourd’hui le jour de la langue française (c’est vrai en plus!) et nous rappelle que notre université offre plein de cours en langue française et en études francophones. Vu ma passion évidente pour tout ce qui est francophone, je savais déjà depuis longtemps qu’ils existaient déjà, ces cours.

- kudos:

Il faut une version de la chanson « Sacré Charlemagne » qui se plaint des responsabilités de la vie adulte.

🔗 linkblog: my thoughts on 'Les Jones releases 'Burger,' an homage to /mocking of America | Boing Boing'

- kudos:

Franchement, c’est parfait. link to ‘Les Jones releases “Burger,” an homage to /mocking of America | Boing Boing’